DidiJeremie.com
CDs_MP3s.html
 

    
    

Chapeletet et Neuvaine au Saint-Esprit

Cet opus est composé du Chapelet des Sept Dons du Sain-Esprit

et cette version de la neuvaine au Saint Esprit est une adaptation

de celle du Bienheureux Frédéric Jansoone et de Saint Alphonse de Liguori.


1 - Sancte Spiritus


(Refrain)

Veni Sancte Spiritus (3).

Viens O Esprit Saint.


1. Amour qui engendre Jésus,

Amour qui bâtit l’Eglise, Amour du Père et du Fils.

Viens O Esprit Saint.


(Refrain)


2. Fais rayonner sur nos âmes,

La splendeur de ta pureté.

Fais exploser dans nos cœurs,

Les fruits de tes grâces.


(Refrain)


3. Conseil, et crainte de Dieu,

Sagesse, Force et piété,

La Science et l’intelligence.

Viens O Esprit Saint.


2 - Chapelet des Sept dons du Saint-Esprit


Il consiste en sept « septaines » au cours desquelles on récite les

prières et invocations suivantes :


Credo de Constantinople

Je crois en un seul Dieu, le Père tout puissant,

créateur du ciel et de la terre, de l’univers visible et invisible,

Je crois en un seul Seigneur,

Jésus Christ, le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles :

Il est Dieu, né de Dieu, lumière, née de la lumière, vrai Dieu, né du vrai Dieu

Engendré non pas créé, de même nature que le Père ; et par lui tout a été fait.

Pour nous les hommes, et pour notre salut, il descendit du ciel;

Par l’Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge Marie, et s’est fait homme.

Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.

Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Ecritures, et il monta au ciel;

il est assis à la droite du Père.

Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts et son règne n’aura pas de fin.

Je crois en l’Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie; il procède du Père et du Fils.

Avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire; il a parlé par les prophètes.

Je crois en l’Eglise, une, sainte, catholique et apostolique.

Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.

J’attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.

Amen


Notre Père

Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié,

que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.

Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.

Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du Mal.

Amen


Je vous salue

Je vous salue, Marie pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous.

Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen.


Gloire au Père

Gloire au Père, au Fils, et au Saint-Esprit,

comme il était au commencement, maintenant et toujours,

et dans les siècles des siècles.

Amen


Première Septaine :

Venez en nous, Esprit de la crainte du Seigneur !

Inspirez-nous la révérence et le respect envers Dieu pour tout ce qui le concerne,

et inspirez-nous la crainte filiale de lui faire offense.

- puis sept fois :

V./ : Venez, Esprit-Saint, remplissez les coeurs de vos fidèles.

R./ : Et allumez en eux le feu de votre amour.


Deuxième Septaine :

- Venez en nous, Esprit de Piété !

Aidez-nous à aimer Dieu plus tendrement, avec plus de confiance, et à tout faire par amour pour lui.

- puis sept fois :

V./ : Venez, Esprit-Saint, remplissez les coeurs de vos fidèles.

R./ : Et allumez en eux le feu de votre amour.


Troisième Septaine :

- Venez en nous, Esprit de science !

Aidez-nous à voir et à éviter les dangers qui menacent notre âme et notre bien-être spirituel.

- puis sept fois :

V./ : Venez, Esprit-Saint, remplissez les coeurs de vos fidèles.

R./ : Et allumez en eux le feu de votre amour.


Quatrième Septaine :

- Venez en nous, Esprit de force !

Donnez-nous le courage de dépasser les épreuves sur le chemin qui nous conduit au salut.

- puis sept fois :

V./ : Venez, Esprit-Saint, remplissez les coeurs de vos fidèles.

R./ : Et allumez en eux le feu de votre amour.


Cinquième Septaine :

- Venez en nous, Esprit de conseil !

Donnez-nous le courage de bien faire notre devoir.

- puis sept fois :

V./ : Venez, Esprit-Saint, remplissez les coeurs de vos fidèles.

R./ : Et allumez en eux le feu de votre amour.


Sixième Septaine :

- Venez en nous, Esprit d’intelligence !

Faites-nous connaître plus clairement les vérités célestes.

- puis sept fois :

V./ : Venez, Esprit-Saint, remplissez les coeurs de vos fidèles.

R./ : Et allumez en eux le feu de votre amour.


Septième Septaine :

- Venez en nous, Esprit de sagesse !

Aidez-nous à penser plus à Dieu et à notre vie spirituelle qu’aux choses terrestres.

- puis sept fois :

V./ : Venez, Esprit-Saint, remplissez les coeurs de vos fidèles.

R./ : Et allumez en eux le feu de votre amour.

On termine ce « chapelet » par trois Gloria Patri.


3 - À Choeurs Unis


1. À choeurs unis, Nous t’invoquons Esprit Saint

Nos cœurs contrits, Meurtris et assoiffés

Viens nous gracier de ta présence

Et combles-nous de tes multiples grâces


(Refrain)

Viens Esprit-Saint nous embraser

Viens consumer nos impuretés

Viens Esprit-Saint nous libérer

De tout ce qui te fais obstacle


  1. 2.Nos cœurs ouverts, Transformés, purifiés

Nous t’acclamons, Louons, nous t’accueillons

Fais de nos cœurs Ton saint sanctuaire

Miroir du ciel, Demeure des âmes pures


(Refrain)

3. Reconnaissant Pour tes multiples grâces

Nos cœurs joyeux, Assagis, convertis

Nous t’implorons, Fais pleuvoir tes grâces

Sur les cœurs Qui refusent encore de croire


(Refrain) (Bis)


4 - NEUVAINE AU SAINT-ESPRIT


La bible:

Entre le temps de l’Ascension et de la Pentecôte, l’Eglise, en prière avec la Vierge Marie et les Apôtres,

invite chaque fidèle à invoquer plus spécialement l’Esprit-Saint. La Sainte Écriture atteste que, durant les neuf jours qui séparent l’Ascension de la Pentecôte, les Apôtres « d’un seul coeur participaient fidèlement à la prière, avec quelques femmes, dont Marie, la Mère de Jésus » (Actes 1, 14),

en attendant d’être « revêtus d’une force venue d’en haut » (Luc 24, 49).

N’ayons pas peur de saisir les grandes grâces qui nous sont offertes

en faisant cette neuvaine de Saint Alphonse de Liguori.


5 - Veni Creator (Pour le jour de la Pentecôte)


Venez, Esprit créateur, visiter les âmes de ceux qui sont à vous,

et remplissez de votre grâce céleste les coeurs que vous avez créés.

Vous êtes notre Consolateur, le don du Dieu très-haut, la fontaine de vie,

le feu sacré de la charité et l'onction spirituelle de nos âmes.

C'est vous qui répandez sur nous vos sept dons ;

vous êtes le doigt de Dieu, l'objet par excellence de la promesse de Dieu;

vous mettez sa parole sur nos lèvres.

Faites briller votre lumière dans nos âmes

versez votre amour dans nos coeurs et fortifiez à tous les instants notre chair infirme et défaillante.

Eloignez de nous l'esprit tentateur, accordez-nous une paix durable, et que, sous votre conduite,

nous évitions tout ce qui serait nuisible à notre salut.

Apprenez-nous à connaître le Père; apprenez-nous à connaître le Fils: et vous.

Esprit du Père et du Fils, soyez à jamais l'objet de notre foi.

Gloire dans tous les siècles à Dieu le Père,

et au Fils ressuscité d'entre les morts,

et au Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


6 - Premier Jour

Prière à l’Esprit sanctificateur

Ô Esprit sanctificateur,

je me prosterne devant Vous et je Vous adore dans le plus profond anéantissement de mon âme.

Je Vous remercie de toutes les grâces que Vous m’avez faites jusqu’à ce jour,

et je Vous demande pardon d’y avoir si mal correspondu.

Ô Esprit-Saint, n’ayez pas égard à mes péchés, mais seulement à Votre infinie miséricorde

et à Votre désir si ardent de me sanctifier. Je veux désormais Vous contenter pleinement.

Par le passé, j’ai été un pécheur ingrat, mais il n’en sera plus ainsi à l’avenir.

Je renonce dès maintenant au péché et à toutes les affections terrestres,

je veux me consacrer entièrement à Votre amour. Mais je ne puis rien par moi-même.

C’est à Vous, ô Esprit sanctificateur, d’opérer cette grande merveille de faire de moi un saint.

Cela ne Vous est pas difficile. Vous avez fait dans le passé de si admirables chefs-d’oeuvre de sainteté.

N’est-ce pas Vous qui avez formé le corps et l’âme adorables de Jésus-Christ,

chef et modèle de tous les prédestinés ?

N’est-ce pas Vous encore qui avez mis à l’abri de toute souillure l’âme de la très Sainte Vierge Marie,

et L’avez élevée à la plus haute sainteté ? Et, dans le cours des siècles,

combien d’âmes Vous avez préservées du péché, ou purifiées après leurs fautes, pour les conduire ensuite,

par Vos dons divins, jusqu’au sommet de la perfection ! Ô Saint-Esprit, ce que Vous avez fait pour d’autres,

Vous pouvez le faire aussi pour moi. Non seulement Vous le pouvez, mais Vous le voulez :

c’est là Votre mission spéciale, faire de nous des saints. Ayez donc pitié de moi, pauvre pécheur;

ne me rejetez pas, quelque indigne que je sois de Vos bontés.

Je ne veux plus mettre obstacle aux opérations de Votre grâce ; je me livre à elle sans réserve.

Lavez-moi dans les larmes de la pénitence et dans le sang de Jésus-Christ. Éclairez-moi de Vos divines lumières.

Embrasez-moi des saintes ardeurs de la charité. Donnez-moi l’amour de l’oraison

et de toutes les vertus que Vous voulez voir en moi. Ô Père des pauvres, ô Dispensateur des dons célestes,

exaucez mon humble prière ; je Vous en conjure, par les mérites du Rédempteur et par l’intercession

de Votre chère Épouse, la Sainte Vierge Marie. Faites que je sois tout à Vous comme Vous voulez être tout à moi.

Conduisez-moi Vous-même au séjour des bienheureux, afin qu’après Vous avoir beaucoup aimé sur la terre,

je continue à Vous aimer dans le ciel, conjointement avec le Père et le Fils, pour les siècles des siècles.

Ainsi soit-il.



7 - Deuxième jour

Le Don de crainte de Dieu (Vice opposé à ce don: l'orgueil)

« La crainte est un don du Saint-Esprit qui nous fait craindre Dieu comme un Père, et fuir le péché parce qu'il lui déplaît ». La crainte du Seigneur, dit le saint Roi David, est le commencement de la Sagesse. La crainte du Seigneur, ajoute le Sage, est là véritable gloire et un juste sujet de se glorifier; c'est une source de joie et une couronne d'allégresse, la crainte du Seigneur réjouira le coeur; elle donnera la joie, l'allégresse et une longue vie. Celui qui craint le Seigneur, se trouvera heureux à la fin de sa vie et il sera béni au jour de sa mort: car, la crainte du Seigneur chasse le péché et elle donne la plénitude de la paix et les fruits de salut. Les sept dons du Saint-Esprit sont opposés aux sept péchés capitaux. Le don de crainte est opposé à l'orgueil. Pour l'orgueilleux, c'est à-dire pour un homme qui n'a plus la crainte du Seigneur, plus de prière sérieuse, plus de vigilance sévère et soutenue, plus de conseils demandés ou acceptés: plein de lui-même, il sait tout, il a tout vu, il se suffit en tout: lui est toujours lui. Présomptueux, tranchant, hautain, rampant devant le fort, despote à l'égard du faible, égoïste, querelleur, haïssable à tous et ingouvernable, il devient la preuve vivante de cette vérité: que « l'orgueil est la déformation la plus radicale de la nature humaine » parce que celui qui met sa confiance en ses propres pensées, dit l'Esprit-Saint, agit en

impie ». Cette déformation conduit à la dissolution de tous les biens sociaux, et donne naissance à la religion du mépris. L'adepte de cette religion satanique méprise tout: Dieu, ses commandements, ses promesses et ses menaces; l'Eglise, sa parole, ses droits et ses ministres ; les parents, leur autorité, leur tendresse, leurs cheveux blancs; l'âme, le corps et toutes les créatures. De la vie il use et abuse, comme s'il en était propriétaire et propriétaire irresponsable, « Parce que le méchant, lorsqu'il est descendu au plus profond de l'abîme de ses péchés, méprise tout; mais l'ignominie et l'opprobre le suivent ».


Prière pour obtenir le Don de Crainte

Esprit-Saint, divin Consolateur! je vous adore comme mon vrai Dieu, ainsi que Dieu le Père et Dieu le Fils. Je vous bénis, en m'unissant aux bénédictions que vous recevez des Anges et des Séraphins.  Je vous offre mon coeur avec toutes ses affections, et je vous rends de vives actions de grâces pour tous les bienfaits que vous avez répandus et que vous répandez sans cesse dans le monde. Vous qui êtes l'Auteur de tous les dons surnaturels, et qui avez comblé d'immenses faveurs l'âme de la Bienheureuse Mère de Dieu, Marie, je Vous prie de venir me visiter par votre grâce et votre amour et de m'accorder le don de votre sainte crainte, afin qu'elle me serve de frein pour ne jamais plus tomber dans mes fautes passées, dont je vous demande mille et mille fois pardon. Ainsi soit-il.

1 Pater, 1 Ave, 3 Gloria



8 - Troisième jour

Le Don de Piété (Vice opposé à ce don: l'envie)

« La piété est un don du Saint-Esprit

qui nous remplit d'affection filiale envers Dieu,

et nous le fait honorer comme un Père ».

Le don de piété est opposé à l'envie.

Tandis que le don de piété attendrit le coeur, l'ennoblit,

le dilate et le répand en effusions d'amour sur Dieu et l'homme,

l'envie endurcit le coeur, le dégrade, le resserre,

le rend méchant et malheureux.

Ver dans le bois, rouille dans le fer, teigne dans l'étoffe:

voilà l'envie dans le coeur.

Elle le ronge et le remplit de toute espèce de mal

et le dépouille de toute espèce de bien.

Les autres vices sont opposés à une vertu particulière:

l'envie est opposée à toutes.

Comme cet oiseau de nuit que la lumière offusque,

l'envieux ne peut supporter l'éclat d'aucune vertu,

d'aucune supériorité, d'aucun avantage,

d'aucune affection qui ne s'adresse pas à lui.

De là vient que l'envie est appelée,

non pas seulement une bête mauvaise, mais une bête très mauvaise.

C'est l'envie qui a perdu les Anges dans le Ciel.

C'est l'envie qui a perdu nos premiers parents au paradis terrestre.

C'est l'envie qui a rendu Caïn fratricide.

C'est l'envie qui a vendu Joseph.

C'est l'envie qui a crucifié le Fils de Dieu.

Si on voulait dire toutes les noirceurs, les empoisonnements,

les calomnies, les haines, les injustices, les divisions, les actes de cruel égoïsme, c'est-à-dire les hontes, les malheurs enfantés par l'envie,

il faudrait citer presque toutes les pages de l'histoire des peuples

et des familles. Délivrer l'humanité d'un tel fléau,

est le bienfait réservé à l'Esprit de piété:

Parce que la piété est utile à tout,

ayant les promesses de la vie présente

comme celles de la vie future ».


Prière pour obtenir le don de Piété

Esprit-Saint, divin Consolateur!

je vous adore comme mon vrai Dieu,

ainsi que Dieu le Père et Dieu le Fils.

Je vous bénis, en m'unissant aux bénédictions

que vous recevez des Anges et des Séraphins.

Je vous offre mon coeur avec toutes ses affections,

et je vous rends de vives actions de grâces pour

tous les bienfaits que vous avez répandus

et que vous répandez sans cesse dans le monde.

Vous qui êtes l'Auteur de tous les dons surnaturels,

et qui avez comblé d'immenses faveurs l'âme de la

Bienheureuse Mère de Dieu, Marie,

je vous prie de me visiter par votre grâce et votre amour

et de m'accorder le don de Piété

afin que je puisse à l'avenir vous servir avec plus de ferveur,

suivre avec plus de promptitude vos saintes inspirations

et observer plus exactement vos divins préceptes.

Ainsi soit-il.

1 Pater, 1 Ave, 3 Gloria


9 - Quatrième jour

Le Don de Science (Vice opposé à ce Don: la colère)

« La science est un don du Saint-Esprit qui perfectionne le jugement et nous fait discerner avec certitude le vrai du faux, le bien du mal ». Le don de science est opposé à la colère. Le don de science nous montre clairement que les biens et les maux de ce monde ne sont ni de vrais biens ni de vrais maux; que ce qui est appelé mai par les hommes, la pauvreté, l'humiliation, la souffrance, n'est pas un vrai mal; que ce qui est appelé bien par les hommes, les richesses, les honneurs, les plaisirs, n'est pas un vrai bien, mais souvent un mal et toujours un danger. Le chrétien, qui, grâce au don de science, sait tout cela, et dont la volonté est à l'unisson de sa science, a mille raisons de ne point s'irriter, de ne point se mettre en colère. Au contraire, l'âme vide de l'Esprit de science est aussitôt remplie de l'esprit de colère. La raison en est simple: cette âme se fait une fausse idée des choses. Aveugle dans ses appréciations, elle estime, elle aime, elle craint, sans règle sûre. Pour elle, les maux sont des biens et réciproquement. Comme il lui est aussi impossible de jouir paisiblement, sans contradiction et sans inquiétude, de ce qu'elle appelle bien, que de n'être pas, chaque jour, exposée à ce qu'elle appelle mal, elle se trouble, elle murmure, elle s'irrite, elle repousse avec violence ce qui porte atteinte à son bonheur; en un mot, elle tombe sous l'empire de la colère; elle y tombe par une fausse idée de son droit, ou par une appréciation inexacte des biens et des maux»

Ceci est tellement vrai, que dans toutes les langues, la colère reçoit l'épithète d'aveugle; et nulle n'est mieux appliquée. Fille de l'ignorance, la colère empêche l'homme de raisonner: « Parce que vains sont tous les hommes en qui ne réside pas la science de Dieu ».


Prière pour obtenir le Don de Science

Esprit-Saint, divin Consolateur ! Je vous adore comme mon vrai Dieu, ainsi que Dieu le Père et Dieu le Fils. Je vous bénis en m'unissant aux bénédictions que vous recevez des Anges et des Séraphins. Je vous offre mon coeur avec tontes ses affections, et je vous rends de vives actions de grâces pour tous les bienfaits que vous avez répandus et que vous répandez sans cesse dans le monde. Vous qui êtes l'Auteur de tous les dons surnaturels et qui avez comblé d'immenses faveurs, l'âme de la Bienheureuse Mère de Dieu, Marie, je vous prie de venir me visiter par votre grâce et votre amour, et de m'accorder le don de Science, afin que je puisse bien connaître les choses de Dieu et que, éclairé par vos saintes instructions, je marche, sans jamais dévier, dans la voie de mon salut éternel.

Ainsi soit-il. 1 Pater, 1 Ave, 3 Gloria


10 - Cinquième jour

Le Don de Force (Vice opposé à ce Don: la paresse)

« La force est un don don Saint-Esprit qui nous communique le courage d'entreprendre de grandes choses pour Dieu et la confiance de les accomplir malgré tous les obstacles ». Le don de force est opposé à la paresse. On appelle ici « paresse » un engourdissement spirituel qui nous empêche d'accomplir nos devoirs. C'est le chloroforme de Satan. A peine ce virus est répandu dans l'âme, qu'il l'appesantit et lui donne des nausées pour tout ce qui est bien spirituel. Sa fin suprême, l'amitié de Dieu en ce monde, sa gloire dans l'autre, les moyens d'y parvenir, les devoirs, les vertus; les instructions chrétiennes, les fêtes, les sacrements, la prière, les bonnes oeuvres, la religion tout entière lui est à charge et comme à dégoût. De là naît la pusillanimité, cette espèce d'abattement et de mollesse en face d'une obligation tant soit peu coûteuse; tels que le jeûne, l'abstinence, la mortification des sens ou de la volonté, la tiédeur, la divagation de l'esprit, l'instabilité du coeur.... enfin la fomentation de tous les vices; car, en parlant de la paresse et du paresseux, l'Esprit-Saint dit: « Le paresseux veut et ne veut pas. A cause du froid, le paresseux n'a pas voulu labourer: il mendiera pendant l'été et il ne lui sera rien donné. Il a des désirs ou des velléités de désirs; mais ses

désirs le tuent: car ses mains n'ont voulu rien faire. Il les cache sous son aisselle, et il ne prend pas même la peine de les porter à sa bouche ». De là l'oisiveté, fille de la paresse, qui fait aujourd'hui tant de mal dans les familles et dans les sociétés, car il est encore écrit que « l'oisiveté enseigne toute sorte de mal... Elle est la mère de tous les vices ».


Prière pour obtenir le Don de Force

Esprit-Saint, divin Consolateur ! Je vous adore comme mouvrai Dieu, ainsi que Dieu le Père et Dieu le Fils. Je vous bénis, en m'unissant aux bénédictions que vous recevez des Anges et des Séraphins. Je vous offre mon coeur avec toutes ses affections, et je vous rends de vives actions de grâces pour tous les bienfaits que vous avez répandus et que vous répandez sans cesse dans le monde. Vous qui êtes l'Auteur de tous les dons surnaturels et qui avez comblé d'immenses faveurs l'âme de la Bienheureuse Mère de Dieu, Marie, je vous prie de venir me visiter par votre grâce et votre amour, et de m'accorder le don de Force, afin que je puisse surmonter toutes les attaques du démon et tous les dangers du monde qui s'opposent au salut de mon âme. Ainsi soit-il. 1 Pater, 1 Ave, 3 Gloria


11 - Sixième jour

Le Don de Conseil (Vice opposé à ce Don: l'avarice)

« Le conseil est un don du Saint-Esprit qui nous fait discerner avec certitude les meilleurs moyens d'arriver au Ciel ». Le don de conseil est opposé à l'avarice. En éclairant notre entendement, le don de conseil nous fait choisir les meilleurs moyens d'atteindre notre fin dernière. Le premier est le dégagement des sollicitudes de la vie, par le détachement des biens créés. Le second est le dépouillement volontaire de tous ces biens. Mais l'avarice, c'est l'amour déréglé des richesses, des biens créés. Or, obscurcir l'entendement et fausser la volonté, c'est l'inévitable effet de l'avarice. Qui pourra dire les ravages affreux que ce vice exécrable a produits depuis Judas, dans la société des chrétiens ? L'avarice est une source intarissable de maux, d'actions criminelles. C'est d'elle que naissent la dureté du coeur, la fourberie, la fraude, la violence, la perfidie, la trahison. L'Esprit-Saint lui-même nous montre combien ce vice obscurcit l'entendement, et rend l'homme insensé. « Il est tel, est-il dit au Livre de l'Ecclésiastique, qui s'enrichit en agissant avec parcimonie, et toute la part de sa récompense est en ce qu'il se dit à lui-même: J'ai trouvé le repos pour moi ; et maintenant je mangerai de mes biens tout seul. Et il ne sait pas que le temps passera et que la mort s'approche, et qu'il laisse tout à d'autres et qu'il mourra ». A l'avare qui a amassé son bien, avec un dur égoïsme, Dieu vient et lui dit : Insensé, cette nuit même on te redemandera ton âme; et ce que tu as amassé, à

qui sera-t-il ? Ainsi est celui qui thésaurise pour lui et qui n'est point riche devant Dieu.


Prière pour obtenir le Don de Conseil

Esprit-Saint, divin Consolateur ! Je vous adore comme mon vrai Dieu, ainsi que Dieu le Père et Dieu le Fils. Je vous bénis, en m'unissant aux bénédictions que vous recevez des Anges et des Séraphins. Je vous offre mon coeur avec toutes ses affections, et je vous rends de vives actions de grâces pour tous les bienfaits que vous avez répandus et que vous répandez sans cesse dans le monde. Vous qui êtes l'Auteur de tous les dons surnaturels et qui avez comblé d'immenses faveurs, l'âme de la Bienheureuse Mère de Dieu, Marie, je vous prie de me visiter par votre grâce et votre amour et de m'accorder le don de conseil, afin que je puisse bien choisir tout ce qui est le plus

convenable à mon avancement spirituel, et découvrir tous les pièges et toutes les ruses de l'esprit tentateur.

Ainsi soit-il. 1 Pater, 1 Ave, 3 Gloria


12 - Septième jour

Le Don d'Intelligence (Vice opposé à ce Don: la gourmandise)

« L'intelligence est un don du Saint-Esprit qui nous fait comprendre et pénétrer les vérités surnaturelles ». Le don d'intelligence est opposé à la gourmandise. Or, rien de plus pernicieux que la gourmandise, rien de plus ignominieux; elle rend l'esprit obtus et grossier, l'âme charnelle: elle aveugle l'entendement et ne lui permet plus de rien voir. Sur ce point comme sur tous les autres, l'Eglise est donc l'organe infaillible d'une loi fondamentale, lorsque, dans la Préface du Carême, elle rappelle au monde entier ces vérités si peu comprises de nos jours: « Le jeûne réprime les vicieux penchants du corps, il élève l'esprit, il donne la vigueur à la vertu pt conduit à la victoire ». Ce vice engendre la folle joie. Devenue par l'excès des aliments victorieuse de l'esprit, la chair manifeste son insolent triomphe. Des rires immodérés, des facéties ridicules, des propos trop souvent obscènes, des gestes inconvenants ou puérils, des chants, des cris, des danses, des plaisirs bruyants, des fêtes théâtrales en sont l'inévitable expression. L'Esprit-Saint nous donne, entre beaucoup d'autres, une éclatante preuve de cette triste vérité, dans l'exemple mémorable du veau d'or. Moïse reçoit de Dieu, sur le sommet de la montagne, au milieu d'étonnants prodiges, les tables de la Loi.

Le peuple au pied du Mont s'ennuie, s'impatiente, murmure. Aaron, pour l'apaiser, fait ôter les pendants d'oreilles des femmes et des filles, les jette en fonte et en fait un veau d'or. Ce peuple ingrat, oubliant Moïse et le Seigneur, adore ce veau; ensuite il s'assied pour manger et pour boire: après quoi il se lève pour jouer. Moïse descendu de la montagne, entendait la voix de gens qui chantaient, et lorsqu'il se fut approché du champ, il vit le veau et les danses.


Prière pour obtenir le Don d'Intelligence

Esprit-Saint, divin Consolateur! je vous adore comme mon vrai Dieu, ainsi ,je Dieu le Père et Dieu le Fils. Je vous bénis, en m'unissant aux bénédictions que vous recevez des Anges et des Séraphins. Je vous offre mon coeur avec toutes ses affections, et je vous rends de vives actions de grâces pour tous les bienfaits que vous avez répandus et que vous répandez sans cesse dans le monde. Vous qui êtes l'Auteur de tous les dons surnaturels et qui avez comblé d'immenses faveurs, l'âme de la Bienheureuse Mère de Dieu, Marie, je vous prie de me visiter par votre grâce et votre amour et de m'accorder le don d'Intelligence afin que je puisse bien entendre les divins mystères, et, par la contemplation des choses célestes, détacher mes pensées et mes affections de toutes les vanités de ce misérable monde. Ainsi soit-il. 1 Pater, 1 Ave, 3 Gloria


13 - Huitième jour

Le Don de Sagesse (Vice opposé à ce don: la luxure)

« La sagesse est un don du Saint-Esprit qui nous communique, dans le plus haut degré, la connaissance et l'amour des choses divines ». L'âme éclairée par le don d'intelligence croit et sait que Dieu est infiniment doux: cependant elle ne goûte pas cette douceur. Possède-t-elle le don de sagesse? non seulement elle sait que Dieu est infiniment doux, elle goûte encore cette douceur ineffable: son coeur en est rempli. De là vient qu'elle trouve ses délices à s'entretenir avec Dieu, à procurer sa gloire. De là, l'esprit d'oraison, l'esprit intérieur, l'esprit de sacrifice, l'union amoureuse de l'âme avec Dieu et sa transformation en lui; le repos de toutes ses puissances, l'apaisement de ses

passions, l'amour de la solitude et du silence. Le don de sagesse est opposé à la luxure. Le don de sagesse élève l'homme jusqu'à Dieu: l'esprit de luxure l'abaisse jusqu'à la brute. Comme le don de sagesse suppose et couronne tous les dons, l'esprit de luxure suppose et traîne à sa suite toutes les turpitudes. Pas une âme impure qui ne soit en même temps orgueilleuse, avare, gourmande, jalouse,emportée, paresseuse. Les sept péchés capitaux ont chacun un trône tout dressé dans cette âmemalheureuse, c'est là un fait constaté par l'expérience des coeurs et par les enseignements de l'histoire. Aux ordres de leur chef, il n'est pas de crime que les affreux satellites de la luxure ne

commettent pour lui obéir. Les duels, les assassinats, les empoisonnements, les rapts, les violences, les infanticides, les excès de table, les noires jalousies, la perfide médisance, l'odieuse calomnie, les trahisons, les bassesses, les vols, les divisions, les haines sont leur ouvrage.


Prière pour obtenir le Don de Sagesse

Esprit-Saint, divin Consolateur! je vous adore comme mon vrai Dieu, ainsi ,je Dieu le Père et Dieu le Fils. Je vous bénis, en m'unissant aux bénédictions que vous recevez des Anges et des Séraphins. Je vous offre mon coeur avec toutes ses affections, et je vous rends de vives actions de grâces pour tous les bienfaits que vous avez répandus et que vous répandez sans cesse dans le monde. Vous qui êtes l'Auteur de tous les dons surnaturels et qui avez comblé d'immenses faveurs, l'âme de la Bienheureuse Mère de Dieu, Marie, je vous prie de me visiter par votre grâce et votre amour et de m'accorder le don de sagesse, afin que je puisse bien diriger toutes mes actions en les rapportant à Dieu, comme à ma dernière fin, de sorte que, en l'aimant et en le servant comme je le dois en cette

vie, j'aie le bonheur de le posséder éternellement en l'autre. Ainsi soit-il. 1 Pater, 1 Ave, 3 Gloria


14 - Neuvième jour

Prière à Marie, Épouse chérie du Saint-Esprit

Ô Marie, très digne Épouse du Saint-Esprit et Mère bien-aimée de mon âme,

Vous qui, dès le premier moment de Votre existence, avez été ornée des dons du Saint-Esprit

et les avez fait admirablement fructifier par une fidélité constante et un amour toujours croissant,

daignez jeter un regard de compassion sur Votre enfant si pauvre, si indigne, prosterné ici à Vos pieds.

Je le confesse, à ma honte et à ma confusion, j’ai bien des fois, par mes péchés,

contristé le Saint-Esprit et perdu le trésor de Ses dons; j’ai été cause de la Passion et de la mort de Votre divin Fils;

j’ai abreuvé d’amertume Votre Coeur maternel, Ô Mère de miséricorde, je m’en repens de tout mon coeur,

obtenez-moi le pardon, oubliez toutes les peines que je Vous ai faites.

Je suis résolu de me donner à Dieu sans réserve. Ô Marie, qui, par Vos ardents désirs et Vos prières ferventes,

avez autrefois attiré le Saint-Esprit sur les Apôtres, priez-Le aussi pour moi. Par les mérites de Vos sept douleurs,

obtenez-moi les sept dons du Saint-Esprit, ainsi que la grâce d’y correspondre fidèlement.

Obtenez-moi le don de Crainte, qui me fasse pleurer le reste de ma vie les péchés que j’ai commis,

et éviter désormais tout ce qui déplaît à Dieu.

Obtenez-moi le don de Piété, qui me pénètre, à l’égard du Père céleste, d’une tendre confiance et d’un filial amour; qu’il me fasse trouver, par sa douce onction, le joug du Seigneur léger et suave.

Obtenez-moi le don de Science, qui m’élève vers Dieu par le moyen des créatures,

et m’apprenne l’art difficile d’en user ou de m’en abstenir

selon qu’elles me conduisent à ma fin dernière ou qu’elles m’en détournent.

Obtenez-moi le don de Force, qui me rende capable de vaincre toutes les tentations du démon,

d’accomplir toujours parfaitement mes devoirs et de souffrir généreusement toutes les tribulations de cette vie.

Obtenez-moi le don de Conseil, qui me fasse choisir constamment les moyens les mieux appropriés

à ma fin dernière et me fasse discerner, dans les occasions difficiles, ce qu’il faut faire pour plaire à Dieu.

Obtenez-moi le don d’Intelligence, qui me découvre la splendeur des vérités

et des mystères de notre sainte religion.

Obtenez-moi, enfin, le don de Sagesse, qui me fasse connaître le vrai bonheur,

porter sur toute chose un jugement sain, goûter Dieu et Sa très sainte volonté en tout.

Ô Vierge fidèle, faites que je ne perde plus jamais ces dons si précieux;

mais qu’à Votre exemple, je les conserve et les fasse fructifier jusqu’à la mort.

Faites, enfin, ô douce Mère, qu’après m’être laissé diriger en cette vie par le Saint-Esprit,

j’aie le bonheur d’être introduit par Lui dans le ciel, pour aimer et louer à jamais, en union avec Vous, l’adorable Trinité, à qui soient rendus tout honneur et toute gloire. Amen! 1 Pater, 1 Ave, 3 Gloria


15 - Acte de consécration au Saint-Esprit

En présence du ciel et de la terre remplis de Votre gloire et à genoux devant Votre majesté divine,

je m’offre corps et âme à vous éternel Esprit de Dieu.

J’adore l’éclat de votre pureté, l’intégrité inaltérable de votre justice et la puissance de Votre amour.

Vous êtes la force et la lumière de mon âme; par Vous, je vis, je pense et j’agis.

Puissé-je ne jamais pécher contre Vous, ni Vous contrister en résistant à la grâce!

Guidez mes pensées; faites que j’entende toujours Votre voix et que j’obéisse à vos suaves inspirations.

Je m’attache à Vous, je me donne à Vous et je supplie Votre miséricorde de veiller sur ma faiblesse.

Prosterné aux pieds de Notre-Seigneur Jésus-Christ, crucifié,

contemplant ses plaies, plein de confiance dans son sang précieux,

adorant son côté ouvert et son coeur brisé, je vous supplie, Esprit adorable, soutien de ma fragilité,

de me préserver de toute faute, et si je tombe, de m’accorder le pardon.

Faites-moi la grâce, ô Esprit-Saint, Esprit du Père et du Fils,

de Vous dire toujours et partout: ’’Parlez Seigneur, votre serviteur écoute!’’

Esprit de sagesse, présidez à toutes mes pensées, paroles et actions,

depuis l’heure présente jusqu’à celle de ma mort.

Esprit d’intelligence, éclairez-moi, enseignez-moi.

Esprit de conseil, dirigez mon inexpérience.

Esprit de force, fortifiez ma faiblesse.

Esprit de science, dissipez mon ignorance.

Esprit de piété, faites-moi persévérer dans la bonne voie.

Esprit de crainte, délivrez-moi de tout mal.

Esprit de paix, donnez-moi Votre paix.

Divin Esprit, rendez-moi fidèle dans le service de Dieu, donnez-moi la force d’agir, dans toutes les occasions,

avec amour, joie, paix, longanimité, serviabilité, bonté, confiance, douceur, et maîtrise de soi. Amen!


16 - Prose - Venez, Esprit-Saint

Venez, Esprit-Saint, et faites descendre du haut du ciel un rayon de votre lumière. Venez, Père des pauvres;

venez source des grâces ; venez, lumière des coeur. Vous êtes le parfait Consolateur, l'hôte bienfaisant de l'âme,

son rafraîchissement le plus doux; Dans le travail notre repos, dans les épreuves notre soulagement,

dans les larmes notre consolation. O bienheureuse lumière, pénétrez et remplissez les coeurs de vos fidèles.

Sans l'assistance de votre grâce, rien dans l'homme, rien n'est innocent.

Purifiez en nous ce qui est souillé, arrosez ce qui est aride, guérissez ce qui est malade.

Faites fléchir notre raison, échauffez notre tiédeur, redressez nos voies égarées.

Accordez vos dons sacrés à vos fidèles qui mettent en vous leur confiance et donnez-leur le mérite pendant la vie,

conduisez-les au port du salut, et faites-les jouir du bonheur éternel. Ainsi soit-il.


17 - A choeurs unis (II)


1. À choeurs unis, Nous t’invoquons Esprit Saint

Nos cœurs contrits, Meurtris et assoiffés

Viens nous gracier de ta présence

Et combles-nous de tes multiples grâces


2. Nos cœurs ouverts, Transformés, purifiés

Nous t’acclamons, Louons, nous t’accueillons

Fais de nos cœurs Ton saint sanctuaire

Miroir du ciel, Demeure des âmes pures


(Refrain)

Viens Esprit-Saint nous embraser

Viens consumer nos impuretés

Viens Esprit-Saint nous libérer

De tout ce qui te fais obstacle


3. Reconnaissant Pour tes multiples grâces

Nos cœurs joyeux, assagis, convertis

Nous t’implorons, fais pleuvoir tes grâces

Sur les cœurs qui refusent encore de croire


(Refrain) (Bis)

CHAPELET ET NEUVAINE

AU SAINT-ESPRIT

© Copyright 2015 DidiJeremie.com. All rights reserved.

      
               
                      
                
 
LYRICS  
  PAROLES